RUBIS // DES INFRASTRUCTURES AU SERVICE DU STOCKAGE ET DE LA DISTRIBUTION D'ÉNERGIE

Actualité

 

Version PDF

CHIFFRE D’AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE : 735 M€ (+ 16 %)
BON DÉBUT D’ANNÉE AVEC UNE CROISSANCE EN VOLUME DE 19 %

Sur le premier trimestre 2016, les deux pôles d’activité du Groupe ont enregistré une bonne performance avec un indicateur de croissance synthétique en volume de + 19 % (+ 3 % à périmètre constant), mesurant l’évolution des volumes en distribution finale chez Rubis Énergie et des recettes stockage chez Rubis Terminal (tous dépôts).

Le chiffre d’affaires consolidé atteint 735 M€ (+ 16 %), conjuguant les effets de la baisse des prix des produits pétroliers (- 34 % en US$) - sans effet sur la rentabilité - et de l’extension du périmètre d’activité (Afrique et Caraïbes). À périmètre constant, le chiffre d’affaires est en retrait de 2 %.

L’évolution de l’activité sur la période appelle les commentaires suivants :

  • Les volumes en distribution finale de Rubis Énergie enregistrent une croissance de 23 % (+ 3 % à périmètre constant). Hors zone Europe, marquée par un hiver clément affectant les volumes de GPL ou de fioul liés au chauffage, les performances commerciales sont excellentes. Il est rappelé que les volumes intègrent l’accroissement significatif du périmètre lié aux acquisitions réalisées en Afrique en 2015 (Eres, SRPP, Djibouti).
    La période a été marquée par la poursuite du reflux des prix des produits pétroliers : - 34 % sur douze mois et - 26 % par rapport au quatrième trimestre 2015.

  • Rubis Terminal enregistre une croissance de ses recettes stockage de 4 % - périmètre sous gestion, prenant en compte l’ensemble des dépôts à 100 % - marquées par une hausse des recettes pétrole en France, de l’activité en Europe du Nord (+ 9 %) et des recettes du terminal de Ceyhan en Turquie (+ 14 %).

Il est rappelé qu’il n’y a eu aucun évènement depuis la publication des comptes au 31 décembre 2015 susceptible de modifier de façon significative la structure financière du Groupe.

Distribution de produits prétroliers

 

 

Rubis Énergie a enregistré une forte croissance des volumes commercialisés en distribution finale : + 23 %. À structure constante, les volumes sont en progression de 3 % avec une marge unitaire exprimée en euros quasi stable (- 2 %).

Répartition géographique des volumes
(Distribution finale)


  • Europe : les volumes 2016, en retrait de 7 %, se comparent à un hiver 2015 qui avait bénéficié de conditions climatiques plus favorables. Par ailleurs, la dynamique commerciale (signatures de contrats) a été soutenue sur la période, se traduisant par de nouveaux gains de parts de marché.

  • Caraïbes : les volumes commercialisés poursuivent leur croissance à un rythme élevé : + 7 %, effet des actions commerciales intenses déployées sur tous les segments - réseaux, commercial et aviation - et des gains de parts de marché associés.

  • Afrique : à périmètre réel (+ 218 %) l’activité enregistre l’apport des volumes bitumes en Afrique de l’Ouest et des volumes de fuels sur l’île de la Réunion et à Djibouti. À périmètre constant, les volumes progressent de 18 %, soutenus notamment par l’Afrique du Sud suite à la fusion intervenue au 1er janvier 2016 avec un opérateur local. SRPP (île de la Réunion) a été intégrée dans le pôle Afrique et contribue à la hausse des volumes de la période. Si les volumes de bitumes commercialisés en Afrique de l’Ouest restent en retrait de 30 % sur le premier trimestre 2016, la phase d’ajustement sévère qu’a traversée le Nigéria depuis 18 mois dans ce secteur semble se stabiliser, laissant augurer une reprise de cette activité au deuxième trimestre.

Support et Services

 

 

Le chiffre d’affaires atteint 150 M€, comprenant la raffinerie des Antilles (intégrée globalement) et les opérations de négoce et shipping réalisées en Afrique et dans la zone Caraïbes qui ont été soutenues sur la période. À périmètre constant, le chiffre d’affaires est en croissance de 38 %. La disponibilité des actifs shipping de bitumes sur la période a permis de réaliser un niveau soutenu d’opérations intercontinentales de négoce.

Stockage de produits liquides

 

 

Les recettes stockage globales du pôle Rubis Terminal, tenant compte de l’ensemble des dépôts sous gestion pris à 100 %, augmentent de 4 %.

Le chiffre d’affaires stockage publié du pôle Rubis Terminal (excluant Anvers et la Turquie) est stable à 30 M€.

En France, les recettes tous produits sont stables :

  • bonne performance en pétrole : dans un contexte de consommations de carburants routiers et fioul domestique globalement stable, les facturations pétrole progressent de 3 % ;
  • les recettes engrais sont en retrait de 15 %, attribuées à un décalage de réception de cargaison ;
  • les recettes chimie, produits lourds et oléagineux reculent globalement de 4 %, marquées par une sous activité en chimie.

Rotterdam (+ 7 %) : l’évolution des recettes marque le retour à la normale de la contribution fioul lourd (bacs désormais occupés en totalité).

Anvers et Ceyhan (Turquie), dont le chiffre d’affaires n’est pas consolidé, enregistrent une croissance de 13 %, également répartie sur les deux sites.

Le chiffre d’affaires négoce s’établit à 43 M€.

 

Prochain rendez-vous :

Assemblée Générale Mixte le 9 juin 2016Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2016 : le 10 mai
Résultats semestriels le 8 septembre 2016 (après Bourse)

 


Rubis ne garantit en aucun cas l'exactitude, la précision ou l'exhaustivité des informations et décline toute responsabilité quant au contenu du site et à l'utilisation qui pourrait en être faite par quiconque.

Haut de page