RUBIS // DES INFRASTRUCTURES AU SERVICE DU STOCKAGE ET DE LA DISTRIBUTION D'ÉNERGIE

Actualité

 

Version PDF

 

CROISSANCE EN VOLUME SOUTENUE : + 10 %
CHIFFRE D’AFFAIRES : + 1 %

Le chiffre d’affaires consolidé du quatrième trimestre atteint 810 M€ (+ 1 %) avec un volume d’activité qui s’est poursuivi à un rythme soutenu :

  • les volumes de Rubis Énergie enregistrent une croissance de 10 % (+ 7 % à périmètre constant). Ils intègrent l’accroissement du périmètre lié aux développements dans la zone Afrique (Djibouti et Afrique du Sud) ;

  • les recettes stockage de Rubis Terminal - tenant compte de l’ensemble des dépôts sous gestion pris à 100 % - sont en forte croissance (+ 9 %) tirées par l’activité hors France (+ 23 %).

Parmi les facteurs externes, les cotations des produits pétroliers au quatrième trimestre, en retrait en moyenne de 16 % sur 2016, ont fortement augmenté par rapport au troisième trimestre 2016 (+ 30 %), exprimées en euros. Sur l’ensemble de l’exercice, les marges unitaires ont été globalement peu sensibles à cette configuration de prix.

Sur l’ensemble de l’exercice 2016, les volumes globaux sont en hausse de 17 % chez Rubis Énergie et de 5 % chez Rubis Terminal. Sous l’effet nominal de la baisse des cotations des produits pétroliers, le chiffre d’affaires du Groupe enregistre une hausse de 3 %.

 


Il est rappelé qu’il n’y a eu aucun évènement depuis la publication des comptes au 30 juin 2016 susceptible de modifier de façon significative la structure financière du Groupe qui reste particulièrement solide en fin d’exercice.

Distribution de produits pétroliers

 

 

Rubis Énergie regroupe l’ensemble des activités de distribution de produits pétroliers : réseaux de stations-service, fioul commercial, aviation, marine, lubrifiants, bitumes et GPL.

Répartition géographique des volumes
(distribution finale)


Au quatrième trimestre, les volumes en distribution finale atteignent 878 000 m3, en hausse de 10 %. À périmètre constant, la croissance des volumes est de 7 %, appelant les commentaires suivants :

  • en Europe, les volumes commercialisés en distribution finale atteignent 226 000 m3, en progression de 5 %, l’indice climatique sur la période revenant à un niveau conforme aux normales saisonnières ;

  • aux Caraïbes, les volumes commercialisés s’élèvent à 407 000 m3, en hausse de 6 %. La dynamique de croissance est restée soutenue tout au long de l’année se traduisant par de nouveaux gains de parts de marché ;

  • la zone Afrique affiche une forte croissance à 246 000 m3 (+ 21 %), progression ramenée à + 11 % corrigée des effets périmètres (Afrique du Sud et Djibouti). On notera une bonne progression des volumes de GPL (+ 8 %) et des bitumes en Afrique de l’Ouest (+ 62 %) dans un contexte de détérioration des marges unitaires pour ces derniers, liée aux effets de changes.

Sur l’ensemble de l’exercice 2016, les volumes en distribution finale atteignent 3,4 millions de m3, en progression de 17 % à périmètre réel et de 5 % à structure comparable.

Support et Services

 

 

L’activité Support et Services comprend le chiffre d’affaires de la Sara (raffinerie des Antilles) et l’ensemble des activités de shipping, négoce et services. Le chiffre d’affaires sur le quatrième trimestre est en retrait de 20 % à 148 millions d’euros. Ce retrait s’explique par le caractère fluctuant des activités de négoce et le décalage de livraisons d’un trimestre à l’autre notamment pour le négoce de bitumes.

Sur l’ensemble de l’exercice 2016, les volumes traités en négoce de produits pétroliers ont atteint 1,3 million de m3, en hausse de 19 % par rapport à 2015.

Stockage de produits liquides

 

 

Les recettes stockage globales du pôle Rubis Terminal, tenant compte de l’ensemble des dépôts sous gestion pris à 100 %, enregistrent une bonne croissance (+ 9 %) sur le quatrième trimestre, appelant les commentaires suivants :

France : + 2 %

  • l’activité pétrole, qui représente 78 % du total des facturations France, est en progression de 3 %, alors que sur la période, le marché pertinent France entière a enregistré une avance de 1,5 % des consommations de produits pétroliers ;

  • on note sur les autres produits (22 % des facturations France) une meilleure tendance sur le quatrième trimestre, notamment en chimie (+ 7 %), mélasse-oléagineux (+ 8 %) tandis que les engrais se maintiennent à un haut niveau.

Hors France : + 23 %

  • le dépôt de Rotterdam affiche des recettes globales en retrait de 8 % en liaison avec le renouvellement de contrats spot en chimie tandis que les recettes fiouls lourds progressent de 2 %. Les nouvelles capacités construites en 2016 sont désormais réservées pour une location à hauteur de 80 % ;

  • les dépôts d’Anvers et de Ceyhan (Turquie), dont le chiffre d’affaires n’est pas consolidé (mise en équivalence), enregistrent une forte croissance tant en chimie pour Anvers (+ 26 %) qu’en produits pétroliers pour la Turquie (+ 46 %).

Sur la même période, le chiffre d’affaires négoce s’établit à 47 M€ (+ 13 %), et à 157 M€ (- 5 %) sur l’ensemble de l’exercice.

Sur l’ensemble de l’exercice 2016, le chiffre d’affaires consolidé stockage atteint 131 M€ (+ 2 %).

 

Prochain rendez-vous :

Chiffre d'affaires du 4e trimestre 2016 : 9 février 2017 (après Bourse)


Rubis ne garantit en aucun cas l'exactitude, la précision ou l'exhaustivité des informations et décline toute responsabilité quant au contenu du site et à l'utilisation qui pourrait en être faite par quiconque.

Haut de page